Tu es fan de la BD Les Légendaires ? Alors tu te trouves sur le bon forum !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Pseudo : Kahona
Messages : 73
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Sa te regarde ?!

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Dim 8 Avr - 19:20


Spoiler:
 

Ah, le désert de Muliba, c'est un endroit génial... Enfin, si on fait abstraction de certains détails comme la chaleur, la prison Barek qui s'y trouve et, il n'y a pas longtemps, l'épidémie qui s'y propageait... En fait je reviens sur ce que j'ai dis : c'est un endroit minable. Alors pourquoi j'y suis allée moi, vous demandez-vous sans doute, et bien je vais vous l'expliquer.
Tout a commencé à Oroban, j'avais cambriolé, on m'avait poursuivit la routine quoi. Sauf que j'avais été surprise de ne pas encore avoir vus les Faucon d'Argent me courir après, en fait ça faisait bien quatre ou cinq semaines que je ne les avais pas vus et, honnêtement, nos courses-poursuites me manquaient. Je me suis donc renseignée et c'est comme ça que j'ai été mise au courant de l'épidémie au désert de Muliba et du départ des Faucon d'Argent. Sans oublier la récompense qu'on pouvait gagner en faisant le bilan de la situation. Alors j'ai décidé de me mettre en route pour ce désert avec comme objectif de gagner la récompense et retrouver les Faucon d'Argent, parce que même si je les détestais, je les déteste toujours d'ailleurs, ils commençaient vraiment à me manquer.
Et nous y voila, ça allait faire une semaine que j'étais dans ce fichu désert et toujours rien. Je n'avais retrouvé ni la trace des Faucon d'Argent, ni ce qui avait bien put causer l'épidémie. Enfin, il ne fallait pas voir le mal partout non plus, j'étais parvenue a voler un girawa pour le voyage et j'avais trouvé une oasis pour me reposer et réfléchir a la situation.
Ce soir là, j'avais passé la journée à trouver, non pas des réponses a mes questions, mais de la nourriture car mes vivres commençaient a être épuisées; autant dire que je n'avais rien trouvé. En rentrant j'avais vus que le girawa était en train de boire un peu d'eau de l'oasis. Je partis m'assoir contre un arbre et l'observai du coin de l'oeil pour être sur qu'il ne s'en aille pas mais, sincerement, où aurait-il put aller ? Nous étions au beau milieu du désert. Je commençais a réfléchir au fait que nous allions surement devoir repartir pour éviter de mourir de faim. Tout d'un coup, une voix me tira de mes pensées :

- Dis donc, Kahona, tu as une idée de ce qu'on va faire maintenant ?

Je me retournai, c'était Heyden, mon faucon et meilleur ami. Je lui répondis :

- Non, aucune... Je pense qu'on va surement rentrer chez nous...

Le faucon me regarda a la fois amusé et surpris puis répondit :

- Tu abandonnes ?! Sa ne te ressemble pas, pourtant.

Je levai le bras et il vint se poser doucement dessus. Je lui expliquai :

- On a pas vraiment le choix, c'est soit ça, soit on meurt de faim. Il ne nous reste de la nouriture que pour huit jours a peine.

Le faucon, qui jusque là, lissait tranquillement ses plumes, éclata de rire en disant :

- Et connaissant ton appétit on n'auras a manger que pour trois jours. Ah ah ah ah ah ah !!!

Je rigolai un peu, sa faisait du bien, il faut l'admettre. Puis je lui dis amusée :

- Fais attention je pourrais avoir envis de te croquer, toi aussi !

Le faucon s'envola de ma main, fit une ou deux fois le tour de l'arbre contre lequel j'étais adossée et se posa un peu plus. Il lança :

- Tu n'oserais pas manger ton vieil ami quand même ?!

Je souris et répondis :

- Ah, ne me tente pas.

Heyden et moi éclatâmes de rire. Soudain, j'entendis un petit bruit et je me remis sur mes pieds aussi vite que possible. Heyden avait entendu aussi, il partit dans le se poser tout en haut d'un arbre pour scruter les horizons. Moi, je cachai mes oreilles de loups sous mes cheuveux au cas ou il s'agirait d'un chasseur de monsclave a la recherche de Werewolf, il faut préciser que cette technique est totalement inutil car tout les Werewolfs, sous forme humaine, possède une queue et des oreilles de loups donc même si on cache les oreilles il est facile de nous reconnaitre grace a notre queue. J'avais laissé la plupart de mes armes sur le girawa avant de partir ce matin, mais par chance j'avais gardé mon arc, mes flèches et mon poignard pour aller chasser. Je sortis mon arc lentement puis une flèche que je plaça doucement. J'étais prête a tirer et, entre nous, je ne rate pas souvent ma cible. J'attendais maintenant calmement que mon "adversaire" se pointe.




Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclandesloups.creer-forums.fr/
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 53
Date d'inscription : 09/04/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Lun 9 Avr - 11:02


Spoiler:
 
Scronch !
Le goût d'une pomme ... ça fait longtemps. Marre de goûter qu'aux oranges. Quoi de mieux que de voler une pomme en se promenant incognito.

J...jeune homme ... S'i...s'il vous plaît ! J'ai faim ...
bégaya d'une voix faible un mendiant.
Tsss ... tiens. Dit Ryûk en lui lançant la moitié de la pomme coupé par son poignard.

Mer...merci ! Que Dieu vous bénisse, mon petit !

Qu'est-ce que vous avez pour être aussi faible, papi ?

C...c'est une épidémie qu...qui touch...touchait le désert c'est en voy...voyageant que j...j'ai eu ce...cette maladie.

C'est contagieux ?

Ou...oui.

Surpris, Ryûk donna un coup de pied au visage de l'homme qui se tenait à quatre pattes devant lui.

Allons voir ça ... pensa le jeune homme alors âgé de 16 ans.

Il se dirigea donc vers le désert, en volant quelques fruits au passage, il les rangea dans sa sacoche.

Alors vêtu d’une chemise à longue manche, blanche, il vit un oasis de loin.
Sans doute un mirage, pensa-t-il Allons quand même vérifier.

Ba tiens ... d'un coup, j'ai chaud. Saleté d'mirage.
Il enleva donc sa chemise et la pausa sur son épaule, où le haut ne risquait pas de s'envoler. Car il n'y avait pas de vent.
Il se sentit mieux torse nu, ce qui l'encouragea à courir vers l'oasis.

Arriver assez près, il vit une jeune fille. Ce n'est pas ce qu'il l'intéressait, c'est le faucon posé juste à côté.
Nem !! Hurla-t-il dans sa pensée.
Il courut vers l'aigle qui s'envola. En le voyant s'enfuir, il comprit que ce n'était pas Nem.
Merde.

Par contre, il vit la jeune fille qui se tenait sur ses gardes mais qui n'avait pas encore aperçu le jeune homme.
Elle est pas mal vêtue ! Encore une à arnaquer ... s'encouragea-t-il.
Il avança lentement vers la fille. Surprise, elle tira l'arc d'un coup sec, mais le jeune homme réussit à l'éviter.
Cette gamine croit vraiment pouvoir me tirer dessus ? J'ai appris à éviter des flèches comme ça il y a fort longtemps. Pensa-t-il.

Je suis aussi très heureux de faire ta connaissance, demoiselle.
Qui es-tu ?
Quelqu'un qui a failli se prendre une flèche.


Dernière édition par Ryûk le Mar 10 Avr - 6:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Pseudo : Kahona
Messages : 73
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Sa te regarde ?!

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Lun 9 Avr - 12:19


Après quelques minutes Heyden revint vers moi et m'expliqua d'où venait mon "adversaire". J'entendis quelqu'un s'approcher, je me retournai aussi vite que l'éclair et tirai la flèche sur le garçon qui était en face de moi. Il l'évita sans trop de problèmes, a croire qu'il avait fait ça toute sa vie. Il finit par dire :

- Je suis aussi très heureux de faire ta connaissance, demoiselle.

Génial... A tous les coups j'étais tombée sur un dragueur de première. Je bandai de nouveau mon arc et cette fois, je pris mon temps pour bien viser. Je le visait entre les deux yeux et dis :

- Qui es-tu ?

Le garçon répondit sans hésitation :

- Quelqu'un qui a failli se prendre une flèche.

Je fit un petit sourire imperceptible et lui lançai :

- Ta remarque a au moins le mérite de me faire rire...

Je l'observai plus attentivement maintenant, c'était un garçon d'assez grande taille, il avait les yeux vert et les cheuveux brun. Apparement, il avait enlevé son haut sous l'effet de la chaleur, il était plutot bien bati, il fallait l'avouer. En tout cas il n'avait pas la tête d'un trafiquant de monsclave, il avait plus l'air d'être un voleur de rue. Finalement je lui dis :

- Bon, écoute je suis plutot occupée en ce moment alors tu m'excuseras mais je n'ai pas le temps de faire connaissance.

J'abaissai mon arc et me dirigeai vers le girawa. Une chose importante a savoir sur moi : même quand j'ai l'air d'avoir baissé ma garde et que j'ai le dos tourné je suis toujours sur le qui-vive. Je vérifiai que toute mes affaires étaient en place, j'étais prête a partir je lançai a Heyden, qui observait toujours le garçon :

- Heyden on y va, on a plus rien a faire ici !

Après un moment le faucon vint se poser sur mon épaule et dit :

- Attend Kahona ! Il sait peut-être quelque chose, on devrait le prendre avec nous.

Je lui répondis :

- Tu rigole j'espère ! Il est hors de question qu'il vienne, a tout les coups on en peut pas lui faire confiance ! Et puis mon instinct me dis de me méfier de lui !

Heyden jeta un coup d'oeil sur le jeune homme et dit :

- Moi j'ai la conviction qu'on peut lui faire confiance !

Amusée, je répliquai en montant sur le girawa :

- C'est ça, et bien t'as qu’à partir avec lui. Je suis certaine que vous allez bien vous amuser tout les deux, surtout quand tu vas devoir lui apprendre a parler le faucon.

J'avais quitté Heyden du regard 5 petites minutes et quand je me retournai vers lui il était partit se poser sur l'épaule du garçon. Le moins qu'on puisse dire c'est que je suis devenue toute rouge, de colère ou de jalousie, c'est a vous de juger. Je mis ma main devant mes yeux et dis :

- Ce faucon me rendra folle... Bon, mon cher ami, Heyden, qui se trouve sur ton épaule pense que tu pourrais nous aider, personnellement j'en doute...

Je foudroyai Heyden du regard pendant que lui me regardait fier de lui. Puis j'ajoutai :

- Bon commençons par faire les présentations, moi c'est Kahona et la boule de plumes Heyden. Et toi, comment tu t'appelles ?




Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclandesloups.creer-forums.fr/
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 53
Date d'inscription : 09/04/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Mar 10 Avr - 6:28


b]Bon, écoute je suis plutôt occupée en ce moment alors tu m'excuseras mais je n'ai pas le temps de faire connaissance.[/b]

Mais je ne te retiens pas.

Ryûk regarda la jeune fille se préparer et monter sur sa monture. Il appela Heyden en regardant son faucon. Sans doute son prénom. Puis juste après, elle commença à parler avec l'oiseau. Il suivit la discussion sans rien dire, il se pencha sur l'arbre en attendant. Même quand l'aigle se posa sur son épaule.

- Ce faucon me rendra folle... Bon, mon cher ami, Heyden, qui se trouve sur ton épaule pense que tu pourrais nous aider, personnellement j'en doute...


Ryûk était stupéfait. Comment cette mioche pouvait lui parler ainsi ? Il l'abaissait. Il n'allait pas se laissait faire.

Bon commençons par faire les présentations, moi c'est Kahona et la boule de plumes Heyden. Et toi, comment tu t'appelles ?

IL poussa l'aigle d'un geste de la main et s'avança tout doucement vers la jeune fille nomé Kahona, elle était sur ses gardes mais sans rien voir Ryûk lui prit son arc.

Hé ! Rends la moi ! Dit-elle en sautant pour reprendre son arc.

Au lieu de suivre l'ordre, Ryûk prit la jeune fille par le col et la plaqua contre l'unique palmier sans aucun moyen de laisser Kahona s'enfuir ou de contre-attaquer.

Bon, écoute-moi, p'tite prétentieuse. Tu vas éviter de me parler comme ça. Personne ne doute de moi. Tu l'as sans doute compris. Espèce de petite mioche. Qu'importe l'âge que tu as, personne ne me parle ainsi. PERSONNE ! Deuxio, tu ne lèveras plus jamais une arme sur moi. Et enfin, je veux savoir dans quoi je serais utile. Je suis juste venu ici pour boire et trouver la cause de l'épidémie. Peut-être que je joue les prétentieux. Peut-être. Mais j'ai envie que quand tu partiras, tu comprennes que je suis pas un type banal à qui on parle si mal. J'ai p'têt l'air d'un voleur de rue, mais je ne suis sans doute pas un de ces voleurs. Où sont tes parents ?

Ryûk sortit le poignard et le planta juste à quelque millimètre de sa tête. L'aigle était bien là, mais il ne pouvait rien faire. Il relâcha Kahona et lui redonnât son arme sans les flèches.

Enchanté. Moi c'est Ryûk. Maintenant, si tu m'permets.

Il avança vers la source d'eau. Il trempa sa chemise dedans et éclaboussa son corps et ses cheveux. Puis il se secoua. Ses cheveux se sont rangés. Et avec le soleil derrière, ça faisait un effet assez glamour.
Il remit enfin sa chemise et reprit son poignard. Autour d'eux, personne. Il y avait un grand silence. Ryûk comprit enfin qu'il eut une crise de violence. Ses crises de violences sont effroyables. Il devient totalement vulgaire et pourrait tuer.
Les seules personnes qui en ont fait connaissance sont des gardes. Ils sont maintenant dans le coma. Il ne voulait pas tuer cette demoiselle. En tout cas, pas son côté "light". Jamais il ne voulait faire de mal à Kahona. Mais elle ne pourra pas comprendre. Le médaillon rentra dans sa paume. Et personne ne l'a vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Pseudo : Kahona
Messages : 73
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Sa te regarde ?!

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Mar 10 Avr - 17:05


Le garçon poussa heyden d'un coup de main, ce qui ne me plut pas beaucoup. Puis il s'appracha de moi, bien que j'étais sur mes gardes je n'avais pas remarqué qu'il m'avait piquer mon arc. Je lui cria en sautant du girawa :

- Hé ! Rend le moi !

Mais il me prit par le col et me plaqua contre un palmier. J'avais beau me débattre je n'arrivais pas a sortir, il faut dire que, sous forme humaine, même si je sais me défendre, je ne suis pas aussi redoutable que sous mes autres formes. En fait ma forme la plus puissante est sans doute ma forme originel de Werewolf, c'est a dire ma forme "Fille-Loup". Le jeune homme me cria a la figure :

- Bon, écoute-moi, p'tite prétentieuse. Tu vas éviter de me parler comme ça. Personne ne doute de moi. Tu l'as sans doute compris. Espèce de petite mioche. Qu'importe l'âge que tu as, personne ne me parle ainsi. PERSONNE ! Deuxio, tu ne lèveras plus jamais une arme sur moi. Et enfin, je veux savoir dans quoi je serais utile. Je suis juste venu ici pour boire et trouver la cause de l'épidémie. Peut-être que je joue les prétentieux. Peut-être. Mais j'ai envie que quand tu partiras, tu comprennes que je suis pas un type banal à qui on parle si mal. J'ai p'têt l'air d'un voleur de rue, mais je ne suis sans doute pas un de ces voleurs. Où sont tes parents ?

Ses paroles m'arrachèrent un grognement, c'était mon côté loup qui s'exprimait. Le garçon finit par planter son poignard à, à peine, quelques millimètres de ma tête. Heyden nous regardait impuissant, Heyden... Je lui lança un regard l'air de dire : "Heyden, si je me sort de là, je te jure que je te tue !". Finalement le garçon me relacha et me tendis mon arc, que je repris vivement, mais il avait gardé les flèches. Il fint par dire :

- Enchanté. Moi c'est Ryûk. Maintenant, si tu m'permets.

Puis il s'approcha de l'eau, y trempa sa chemise et éclaboussa son corp et ses cheuveux. A ce moment là, moi, j'étais a deux doigts de céder face a mes pulsions, chez les Werewolfs, les pulsions sont provoquées par la colère. Ce sont elles qui nous transforment en monstre que vous voyez dans vos histoire, vous savez les Loup-Garou, pour faire simple, ce que vous appelez Loup-Garou est en fait un Werewolf tout a fait normal qui a cedé a ses pulsions, mais finis les explications. Donc... Euh, j'en été où moi... A oui, donc j'étais à deux doigts de céder a mes pulsions et ça se voyait. Pour vous donner une idée, ma queue de loup battait l'air furieusement, les poils hérissés, mes canines d'humaine commençaient a prendre la forme de celle des loups et, pour finir, les griffes de mes pattes/mains, étaient sur le point de sortir. C'est alors que Heyden est arrivé :

- Kahona, calme-toi ! Tu sais ce qui va ce passer si tu ne te controle pas !

Je retorquai :

- A ta place je me ferais petit, a moins que tu tiennes a te faire plumer !

Puis je me calma, reprenant ainsi une apparence humaine normal et lui dit :

- Tu as raison Heyden, excuse moi...

Le faucon hocha la tête et foudroya le jeune homme du regard en disant :

- Tu avais raison a propos de lui, ton instinct ne t'a pas trompé, comme toujours.

Je regardai vers le garçon, il commençait a bien me casser les pieds celui là. Je répondis a Heyden :

- Et bien, on va s'occuper de son cas.

Sur ce, je me préparai a lui mettre une bonne raclée mais cette fois j'avais décidé de mieux me préparer. Je me transformai en Fille-Loup, avec cette forme, je le dépassai d'au moins une tête. Je dis en grognant :

- Pour répondre a ta 1ere question, je me demandais si tu savais quelque chose sur l'épidémie et si tu pouvais nous aider. Ensuite tu voulais savoir où était mes parents, et bien voila ta réponse : mon père est un Humain, qui est mort depuis bien longtemps maintenant... Quand a ma mère c'est une Werewolf, et je ne l'ai pas revue depuis que je me suis enfuit de chez moi.

Je marquai une pose puis repris :

- Bien, maintenant que tu as eu tes réponses, passons a un autre sujet. Apparement tu me prend pour beaucoup plus jeune que je ne suis... Sache, gamin, que j'était recherché par les plus grandes autorités d'Alysia bien avant que l'accident de Jovénia ne touche ce monde !

Le garçon ne c'était toujours pas retourné vers moi, ce qui commençait a me taper largement sur le système. Finalement je lachai :

- Maintenant, daignerais-tu te retourner qu'on mette les chose au clair tout les deux ?! A moins que tu ais trop peur de me regarder dans les yeux !

Après un moment il se retourna, vu l'orgueil qu'il avait l'air d'avoir mes paroles l'avait sans doute bléssée. Je vis une petite lueur de surprise dans le regard quand il me vit sous ma forme originel. Je lui dis amusée :

- Je sais, ça surprend toujours la première fois.




Spoiler:
 





Dernière édition par Kahona le Mer 11 Avr - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclandesloups.creer-forums.fr/
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 86
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Derrière mon écran

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Mer 11 Avr - 12:08


J'avais entendu parler d'une histoire comme quoi si on faisait le bilan de la misérable sitution d'ici, au désert de Muliba, avec cette terrible peste, on gagnait une grosse somme d'argent mais, là-dedans rien ne m'intéressait à part que l'on risquait d'y rester. Je vous explique, cela faisait plusieurs jours que j'y songeait, je me disais que je ne servais à rien sur cette terre, que je vivais une existence misérable, que mes parents me détestaient (c'est ce que je crois) et donc, pour moi, c'était un moyen comme un autre de me suicider. Après tout, qu'est-ce que ça changerait, mon armée se débrouillerait très bien sans moi, ils n'ont quasiment jamais perdu de bataille, et je ne pense pas que ce soit grâce à moi... Pour résumer la situation, je suis désespérée, déprimée et j'ai envie de mourir, quoi de plus normal pour une princesse qui ne va pas tarder à être reine (je précise, c'est ironnique ^^) étant donné que ses parents sont très malades et qu'elle pense qu'ils ne vont pas s'en sortir. C'est pourquoi, avant son départ pour le désert de Muliba, elle s'est chargée de nommer la future reine de "Caspian". Sa meilleure amie... quel mauvais choix, elle est très irresponsable, mais Mlle a décidé de choisir la future reine par affinité, quelle bonne idée...
Pendant que je vous racontais tout ça, je faisais mon petit bonhomme de chemin et j'arrivais bientôt dans le désert. J'entendais au loin une jeune fille crier. Je distinguais deux silhouettes, la sienne et celle d'un garçon, *ils ont l'air de bien s'entendre eux deux...*. Pendant que je les observait, je ne vis pas le monstre qui était à l'origine de la terrible peste... Lorsque je l'aperçus, je ne compris pas tout de suite que c'était elle alors je l'ignorais, mais je n'aurais pas dû... C'était un monstre hideux, immense, qui avait des tentacules. *Encore une créature créé par un sorcier* me dis-je...
Bien décidée à mourir aujourd'hui, je m'approchai le plus près possible afin d'attraper la peste. Je ne faisais plus attention aux deux personnes. Je versai quelques en m'approchant puis, tout de suite après, je sentis arriver les effets secondaires engendrés par la peste. *C'en était fini de moi.* pensais-je. Ma peau commençais à noircir ou bien ma vision diminuait, je ne savais pas ce qui m'arrivait. Je m'évanouis, et lorsque je rouvris à peine les yeux, pendant quelques secondes, je distinguai deux silhouettes, mais mes yeux étaient tellement atteint que je voyais des tâches noires en plein milieu.

HS : Je sais, jai des idées nulles...
Il faut pas que je meurs, par exemple, il faudrait que Kahona trouvie un remède, désolée, c'est pas ce qu'on avait prévu mais je préfère comme ça... Le reste, je ferai comme on a dit.


Spoiler:
 

Je précise, ce n'est pas moi qui l'ai dessinée et j'admire la personne qui a réalisé ce chef-d'oeuvre (Patrick Sobral). Et j'en suis très jalouse... zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 53
Date d'inscription : 09/04/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Mer 11 Avr - 14:27


Ryûk sentit un grognement avant d'entendre la jeune fille répondre à ses questions. Il ne se retourna pas. Apparemment, elle cherchait aussi la cause de cette épidémie et voulait de l'aide. Il obtenu enfin ses réponses. Une Werewolf, son père adoptif lui avait appris le mot "wolf", il devait donc s'agir d'une louve. Après avoir subi une provocation de la part de la jeune fille, il se retourna. Et par sa grande surprise, il avait un museau de loup juste devant lui.

Je sais, ça surprend toujours la première fois.

Pour cacher sa peur, il sortit en hésitant un peu :

Non, c'est juste que je n'ai jamais vu de fille aussi poilues.

Cette insulte fit rager la jeune louve et était prête à lui donner un coup. Mais le jeune homme esquiva.

Tu as déjà oublié ce qui s'est passé avec la flèche ?

La jeune fille se sentit d'un coup intimidé. Pour éteindre la tension qu'il y avait et continuer sa route, il lança :

Moi aussi je cherche la cause de cette épidémie. Mais donnez-moi une seule bonne raison de rester avec vous ?

Il tourna son regard et remarqua une jeune fille, au sol. Elle était assez mal en point. Suivant son instinct, il ne laissa même pas la louve répondre et courra vers la jeune fille. Elle avait un physique assez charmante mais toujours pas humain.

Quand est ce que je tomberais sur une humaine ?! Pensa-t-il.

Vous allez bien, demoiselle ?!

Apparemment, non. N'ayant pas de remèdes ici, il passa de l'eau et sortit de sa sacoche une pomme. Il coupa la pomme en quart grâce à son poignard et en passa à la jeune fille. Elle se réveilla enfin. La louve redevenue humaine.
Où ... où suis-je ? Bégaya la réveillé.
Bienvenue au désert de Muliba. Expliqua le jeune homme.
Bon, écoute, petite. Je vais te ramener chez toi. Ce n’est pas un endroit pour les enfants, ici. Comment t’appelles-tu ?
La jeune fille n'avait même pas la force de protester pour rester ici, elle préféra répondre :
Kio... Kiona.

Le jeune homme resta silencieux quelques instants et dit à la nommé Kahona :
Bon, vous allez m'aider à trouver la cause de cette épidémie.
Sur cet ordre, il redonna les flèches qui appartenaient à Kohéna. Et porta NightRun en cherchant un endroit où partir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Pseudo : Kahona
Messages : 73
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Sa te regarde ?!

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Mer 11 Avr - 15:56


Spoiler:
 

Le Ryûk répondit après un temps d'hésitation :

- Non, c'est juste que je n'ai jamais vu de fille aussi poilues.

Cette insulte me fit rager, je montrait les crocs, menaçante, les oreilles plaquées en arrière. Je lui assénai un coup mais il l'esquiva sans peine. Il finit par dire :

- Tu as déjà oublié ce qui s'est passé avec la flèche ?

Cette remarque me calma aussitot. Ryûk me dit :

- Moi aussi je cherche la cause de cette épidémie. Mais donnez-moi une seule bonne raison de rester avec vous ?

J'allais répondre quand soudain je sentis une odeur a vous faire dresser les cheuveux sur la tête, celle de la mort... Le garçon n'avait pas dut sentir cette odeur mais c'était logique, après tout il était humain et n'avait pas mon flair de loup. Je tournai la tête vers l'odeur, juste à temps pour apercevoir de grandes tentacules s'enfoncer dans le sable. Puis je baissai legerement les yeux et vit une fille évanouit. Ryûk la vit aussi et ilse précipita vers elle. Je le suivis, la jeune fille était une jaguarienne, quoique elle avait les oreilles un peu longue. *Génial... Moi qu'aime pas les chats...* pensais-je. Ryûk lui demanda :

- Vous allez bien, demoiselle ?!

A mon avis non, en plus elle semblait avoir été touché par la peste... Maintenant que j'y repensais j'avais vu la créature disparaitre juste avant qu'on trouve cette fille... Peut-être que le bête était lié a la peste. Je repris forme humaine. La jeune fille begaya :

- Où ... où suis-je ?

Ryûk répondit :

- Bienvenue au désert de Muliba. Bon, écoute, petite. Je vais te ramener chez toi. Ce n’est pas un endroit pour les enfants, ici. Comment t’appelles-tu ?

Petite, petite... Il n'avait que ce mot a la bouche ma parole... La jeune fille répondit :

- Kio... Kiona.

Le jeune homme resta silencieux quelques instants et me dit :

- Bon, vous allez m'aider à trouver la cause de cette épidémie.

Il me rendit mes flèches, je les récuperai et lui tournai le dos en disant :

- Je n'ai pas d'ordre a recevoir de toi ! Vien, Heyden, on rentre !

Le faucon me contredit, encore :

- Attend on doit faire quelque chose pour elle...

Je retorquai :

- Pourquoi, on sait ce qui déclanche la peste maintenant et puis j'ai rien a gagner a rester avec eux !

Heyden me regarda avec insistance et je dit :

- J'en ai marre de ce faucon, marre de ce gars, marre de cette fille... Bon, Heyden suis moi.

Je fouillai dans mes affaires jusqu'a trouver ce que je cherché : une potion de soin et le traducteur qui permettai a Heyden de parler au humain, c'était un collier avec un pendentif en forme de cristal. Je lui tendis le tout et dis :

- Donne la potion a Ryûk, il faut que cette fille en boivent, sa ne la soignera pas mais ça ralentira l'effet du poison. Dis lui ça, après on repart.

Le faucon hocha la tête et partis retrouver Ryûk, moi je restai près de girawa.




Spoiler:
 





Dernière édition par Kahona le Mer 11 Avr - 17:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclandesloups.creer-forums.fr/
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 86
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Derrière mon écran

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Mer 11 Avr - 17:11


Encore sonnée, je peinais à ouvrir, j'étais tellement épuisée que c'était limite un effort surhumains pour moi de soulever mes paupiéres, alors vous n'imagnez même pas ce que c'était de soulever mon bras... Et pourtant, c'est ce que je fis lorsque je vis un beau jeune homme. J'essayais de lui dire : "Laissez-moi mourir toute seule", toujours avec mon bras sur le siens. Mais je n'arrivais pas à articuler et je me rendis compte qu'il n'avait pas compris ce que je voulais dire.
J'aperçus un faucon arriver avec un flacon *C'est peut-être un remède.* pensai-je. Mais je voulais mourir, sinon je ne me serai pas autant approchée du monstre. Il le donna au jeune homme et je ne pus voir la suite, je m'étais de nouveau évanouie, ou peut-être bien que j'étais morte, tout étais blanc autour de moi...
Malheureusement, je sentis quelqu'un me toucher et je compris que je n'étais pas morte. Moi qui pensais que le procésus de la peste était rapide mais pas douloureux, je me trompais entièrement. Ces quelques minutes passées, avec cette maladie étaient sûrement les plus terribles de toute ma vie, je n'avais jamais autant souffert.
J'entendais des voix mais je ne comprenais pas bien ce que ces personnes (+ faucon ^^) disaient.


Spoiler:
 

Je précise, ce n'est pas moi qui l'ai dessinée et j'admire la personne qui a réalisé ce chef-d'oeuvre (Patrick Sobral). Et j'en suis très jalouse... zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 53
Date d'inscription : 09/04/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Ven 20 Avr - 17:18


Ryûk regardait la jeune fille dans les yeux. Il n'avait guère apprécier le désaccord de Kahona. Mais cette pensée fut vite oublier quand le rapace vint lui donner une potion. "Le remède sans doute" pensa-t-il

-Soigne-la avec ça.

Ryûk sursauta et lui demanda comment l'oiseau eu le don de la parole. La réponse était claire, un petit traducteur à son cou. Il hésita pendant une seconde et versa le contenu du flacon dans la bouche de la blessée. Il patienta un peu en regardant Kahona. Cette fille est bien étrange. Elle possède toutefois une grande force. Le genre de fille que je déteste. Une vraie peste. Mais je dois faire équipe avec elle pour déduire ce mystère.
Après quelques minutes de silence, Nightrun se réveilla.

-UN MONSTRE HIDEUX ! IMMENSE ! ET PLUSIEURS TENTACULES !

Ryûk et Kahona sursautèrent puis regardèrent la revenante.

Dé...désolé.

Un monstre, déduit Ryûk. Pensif.

Nooon ? Sans blague ! lança Kahona d'un air moqueur.

O...oui. Il était à la frontière du désert. Facile à apercevoir avec sa taille ...
Hésita à dire Nightrun
Tu nous l'as fait remarquer.

Ryûk réussit à arracher un sourire à la jeune fille. Encore assise.

Et on est sensé le traquer ? Râla Kahona.

C'est notre but, tu te souviens ? Maintenant, que tu le veuilles ou non, on doit y aller ensemble.

Putin ...

Moi aussi, je suis très heureux de voyager avec toi.

Ryûk entendit alors un étouffement de rire provenant de Kahona.

Ça donnera ce que ça donnera ...

Bon, Nightrun, c'est ça ? Pourquoi es-tu venue jusqu'ici ?

Pour ... Pour trouver aussi la cause de cet épidémie ! Mentit-elle.

Tu es sûre ? Qu'as-tu de spécial pour résister ? Ce n’est pas pour dire mais t'as failli mourir. Kahona a comment dire, enfin, les animaux n'ont pas beaucoup de problèmes ici. Et moi, mes fruits me tiennent encore en vie. Et ne compte pas sur moi pour t'en passer.

Cette remarque fit encore rager Kahona mais le rapace la calma aussitôt.

Je ... j'ai ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Pseudo : Kahona
Messages : 73
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Sa te regarde ?!

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Ven 20 Avr - 19:43


Le garçon sursauta quand Heyden se mit a lui parler, ce qui m'arracha un rire moqueur. Le garçon saisit la potion mais hésita un moment avant de verser la potion dans la bouche de la jaguarienne. Il patienta quelques minutes en plongeant son regard dans le mien, je ne savait pas a quoi il pensait mais il avait l'air pensif. Au bout d'un moment la jeune fille se releva en sursautant :

- UN MONSTRE HIDEUX ! IMMENSE ! ET PLUSIEURS TENTACULES !

Je fis un bon en arrière surprise. Notre "hôtesse" finit par dire :

- Dé...désolé.

Ryûk, toujours pensif, dit a son tour :

- Un monstre...

Je lui lançai moqueuse :

- Nooon ? Sans blague !

Le fille ajouta :

- O...oui. Il était à la frontière du désert. Facile à apercevoir avec sa taille ...

Ryûk répondit, hésitant :

- Tu nous l'as fait remarquer.

La jeune fille eu un leger sourire, personnellement je ne voyais pas ce qu'il y avait de drole. Vu l'étrange lueur que je voyais dans le regard de Ryûk, je me disais qu'on allait avoir des problème. Je me mit à raler :

- Et on est sensé le traquer ?

Le garçon répondit :

- C'est notre but, tu te souviens ? Maintenant, que tu le veuilles ou non, on doit y aller ensemble.

Cette histoire d'épidemie commençait vraiment a m'exasperer... Je finit par lacher :

- Putain...

Ryûk répondit :

- Moi aussi, je suis très heureux de voyager avec toi.

J'étouffai un rire avant de dire :

- Enfin, ça donnera ce que ça donnera...

Sur ce, je partis récuperer les quelques affaires dont j'avais besoin et qui était encore sur le girawa. Je parvint a entendre la dernière remarque de Ryûk qui me fit rager mais Heyden me calma. Je récuperai mes affaires et le faucon, qui n'était pas très rassuré, me dit :

- Dit... On est vraiment obliger d'y aller ? T'as vus la taille de cette bestiole ! On va se faire tuer et puis je suis même pas sur que cette... chose fasse partis du règne animal !

Je lui dis moqueuse :

- Qu'est-ce qui t'arrives ? Est-ce que le petit piou-piou aurait la trouille ?

Le faucon répondit, véxé :

- Non, mais comme tu dis tout le temps : "Si on s'enfuit maintenant, on sera vivant !"

Je tendis le bras et il vint se poser dessus. Je lui dit en le regardant dans les yeux :

- Tu parles, parce que t'appelles ça vivre toi ? Ecoute, tu voulais les aider, non ? Alors c'est le moment !

Le faucon me répondit, peu convaincu :

- Mouais...

J'enchainai :

[color:9f36=#7a3632-]Alors voila, d'un côté nous pouvons vivre très longtemps comme deux misérable, pathétique, authentique...

Comme rien ne me venait, Heyden completa :

- Larve ?

Je continuai :

- Très bon, très bon, authentique larves... Et de l'autre côté, nous rassemblons notre courage, si nous en avons, et allons attaquer ce monstre comme deux héros !

Heyden me regardait, visiblement pas très amballé alors j'ajoutai :

- Alors, qu'est-ce qu'on choisis ? Toute une vie comme des larves ou deux minutes comme des héros ?!

Le faucon fnit par faire un sourire leger qui signifiait qu'il était d'accord. Je lui donnai son équipement de combat qui était composé de protèges serres en fer, ainsi que deux petites griffes en fer qui devait être placé sur les ailes. J'avais finis de récuperer mes affaires, alors que je passai devant Ryûk je lui dit :

Ah ! Une dernière chose, c'est toi qui surveille le "minet".

Pour me faire comprendre je pointai le jaguarienne du doigt, et oui, étant a moitier loup je n'avais pas un bon rapport avec les félins. J'allai me mettre a pister la piste du monstre quand Heyden me barra la route. Le faucon lança :

- Attends ! Te connaissant il vaut mieux que tu promette a Ryûk de ne pas t'en prendre a lui ou a Kiona jusqu'a ce qu'on se soit débarrassé du monstre. Et je ne veux pas n'importe qu'elle promesse, je veux ta parole de Werewolf !


Ah oui, que je vous explique, voyez-vous en tant que voleuse je suis obliger de mentir ou de ne pas tenir ma parole de temps en temps mais qu'en vous faite jurer un Werewolf avec sa parole et son apparence ben... de Werewolf il s'engage pour l'éternité. En gros en acceptent ça je m'engageai sans possibilité de faire demi-tour. Je réfléchis un moment avant de prendre mon apparence originel de Werewolf. Je fis une croix sur mon coeur en disant :

- Je le jure sur ma parole de Werewolf. T'es content ?

Le faucon hocha la tête et ajouta :

- Bien ! Maintenant vous allez vous serrer la main tout les deux.

Je m'exclamai :

- Quoi ?! T'es tombé sur la tête !

Heyden me regarda avec sévérité et dit :

- Kahona, toi et moi savont très bien que pour que ce pacte soit vraiment conclu il faut que vous vous serriez la main, alors fais-le !

*Un jour je vais le plumer* pensais-je. Puis je tendis la, heu... on va dire main/patte vers Ryûk et dit :

- Que les choses soit claires, cet accord ne tiens que jusqu'a la mort de cette sale bête.

Puis je poussa un grognement sourd.





Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclandesloups.creer-forums.fr/
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 86
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Derrière mon écran

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Ven 20 Avr - 20:20


Après avoir repris mes esprits, je commençai à écouter la discussion des trois "amis" ( ou pas ), comme je m'en suis interéssée vers le milieu, je ne comprenais pas de quoi ils parlaient. Je tentai de me relever, je ne réussi pas du premier coup mais ou bout d'un moment, j'y suis parvenue. A partir de ce moment, je me sentis mieux.
J'eus du mal à me résonner qu'une fille avait le remède de la peste alors que ça fait plusieurs années qu'on le recherche. *Pourquoi cette idiote ne donne pas la "recette" pour fabriquer cette antidote ? Elle pourrait devenir riche...* pensai-je. Je n'osai pas le dire à voix haute parce que, après tout, cette "idiote" venait de me sauver la vie, d'après ce que j'avais compris.
Une fois totalement rétablie, je leur lançai avec quelques hésitations et en leur coupant la parole (je n'étais pas sûre d'avoir envie de m'allier avec des inconnus) :

- Pourrai-je me joindre à votre "groupe" ?

Une fois ces paroles prononcées, je me demandai vraiment pourquoi j'avais posé cette question, je n'ai rien à faire ici. *Maintenant que c'est dit, je ne peux plus revenir en arrière...* me dis-je.
*Et en plus, je ne les connais même pas...*

Cependant, ils n'avaient pas l'air de m'avoir entendu, je me sentis à la fois idiote et contente. Entre temps, le jeune homme me demanda :

-Tu es sûre ? Qu'as-tu de spécial pour résister ? Ce n’est pas pour dire mais t'as failli mourir. Kahona a comment dire, enfin, les animaux n'ont pas beaucoup de problèmes ici. Et moi, mes fruits me tiennent encore en vie. Et ne compte pas sur moi pour t'en passer.

Ne sachant pas quoi répondre, je commençai ma phrase par :

-Je... J'ai...

Puis je finis par marmoner :

- A vrai dire, je ne suis pas venue ici dans l'espoir de rester en vie...

Je répétai ( étant donné qu'ils n'avaient pas l'air d'avoir entendu ) :

- Pourrai-je me joindre à votre "groupe" ?

*Mais qu'est-ce que je fais, j'ai pas envie de me joindre à eux !* me dis-je


Spoiler:
 

Je précise, ce n'est pas moi qui l'ai dessinée et j'admire la personne qui a réalisé ce chef-d'oeuvre (Patrick Sobral). Et j'en suis très jalouse... zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 53
Date d'inscription : 09/04/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Dim 6 Mai - 17:52


Ryûk serra la main de Kahona d'un air amusé. Il aimait ce genre de personnes qui disaient ça. En fait, ça finit toujours par une histoire d'amour, ces phrases-là. Mais avec Ryûk, les histoires d'amour finissent toujours par des portes feuilles envolés. Il serra donc la main de la jeune fille sans rien dire.
Le jeune homme entendit la question de la blessée mais préféra ignorer. C'est après quelques secondes qu'il répondu à cette question.


- A vrai dire, je ne suis pas venue ici dans l'espoir de rester en vie...


Cette réponse était assez sombre. De ce fait, il continua à ignorer en cherchant un yo-yo dans sa sacoche.
La même question fut posée. "Pourrais-je me joindre à votre 'groupe'" ? Cette question l'énerva. Il venait d'y répondre il n'y a même pas deux minutes, soupirant, il croisa le regard de Kahona, qui elle aussi, semblait exaspérée. Si elle voulait se suicider, il faudra juste attendre que l'effet se dissipe.
Il regarda donc Kiona dans les yeux. Il tendit le fil du yo-yo à quelques centimètres. Et devant ses yeux.


-Bon, tu vois ce fil ? Ça, c'est ta vie. il ferma le yo-yo d'un coup. Et ça, c'est ce que tu voulais faire.

Il rouvrit le yo-yo en expliquant que c'est Kahona et lui qui ont ouvert ce yo-yo, donc sa vie.

-Oui et ? lança d'un ton froid la jeune blessée.

Kahona intervenue et attrapa le yo-yo de Ryûk d'un coup sec. Elle tendit le fil et le referma tout doucement.

-Et ça, c'est ta vie. Elle repart tout doucement. L'antidote n'est que temporaire.

Ryûk savait qu'elle allait faire un truc du genre, de ce fait, il ne s'opposa pas.

-Donc, tu pourrais nous suivre ou pas, tes jours sont comptés. De plus, tu n'as rien pour survire dans ce désert. Alors, tu peux retourner te suicider où tu veux mais c'est que j'ai un monstre à arrêter.

Il avait dit ça d'un ton sec. Il reprit son yo-yo sans prévenir et le rangea dans sa sacoche.

-A moins que tu ne veuille servir de viande au monstre. Je pense qu'il doit plus aimer les ... jagurians que les loups.

Il ricana sur le coup. Il savait qu'il allait attirer la haine avec cette phrase. Mais que préfère-t-il de plus que les gens qui s'énervent sur lui ? Plus que la haine ?
Il avait déjà remarqué le monstre et sa localisation, bien que très lointaine, était identifiable. Avec une chemise (Voir Avatar) encore mouillé, il reprit donc son chemin vers le monstre, qu'il croyait encore présent. Il allait donc laisser la jeune fille toute seule, mais c'était son choix.


Bon, Kahona, tu viens ? dit-il sans se retourner.

Mais finalement, il se retourna et fixa Kiona.

-Bon, tu me fais de la pitié, sur le sable chaud de Muliba. Tu peux venir mais essaye de pas me gêner. Ou nous, je ne sais pas si vous vous aimez bien entre filles.

Il reprit son yo-yo et le fit balancer devant Kiona pour la narguer un peu histoire que la haine revienne (Oui, c'est son côté maléfique, cf.fiche perso-médaillon rouge)

Il ne connaissait toujours pas l'existence de son médaillon, qui lui aussi, avait des tentacules aussi grosses que le monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 86
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Derrière mon écran

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Lun 7 Mai - 19:04


(Arrête de faire parler les personnages des autres ou de faire faire des gestes aux nôtres, c'est saoulant à la fin !)

J'appréciais tellement peu le jeune homme, qui se croyait supérieur à moi, que je n'avais rien écouté de ce qu'il disait, et naturellement je n'avais pas écouté la fille / louve.
Je recommençai à écouter lorsque j'entendis :

-A moins que tu ne veuilles servir de viande au monstre. Je pense qu'il doit plus aimer les ... jaguarians que les loups.

*Mais qu'est-ce qu'il a à faire son malin !* me dis-je

A partir de ce moment là, je regrettai très fort de leur avoir demandé de me joindre à eux... Et je fus dégoûtée lorsqu'il dit :

-Bon, tu me fais de la pitié, sur le sable chaud de Muliba. Tu peux venir mais essaye de pas me gêner. Ou nous, je ne sais pas si vous vous aimez bien entre filles.

- Je te fais pitié ! Tu oses dire ça à une future reine, je vais mourir en paix avec mon futur (si je survis encore un peu) royaume, ce sera toujours mieux que de mourir en la compagnie d'un garçon comme toi !

Puis me vint une "révélation" :

*Hey, le scientifique qui travaille pour moi pourra facilement me trouver un remède définitif !*

Modestement, je refusai sa proposition :

- Finalement, je ne vais peut-être pas rester avec vous, je n'ai pas envie de rester avec des personnes de rang social aussi bas.

Puis, en me tournant vers la fille / louve, je dis :

- Excuse moi d'être aussi méchante avec toi, je n'ai rien contre toi, mais plutôt contre ton ami, sur ce je vous laisse, j'espère bientôt te revoir.

Une fois rentrée, on m'appris que mes parents étaient morts, je fondis en larme, sur le coup, je ne pensai pas du tout que cela voulait dire que j'étais reine. Je pleurai pendant des heures et lorsque je me calmai, je courrus voir le scientifique pour lui demander s'il éxistait un remède contre la peste, ou si non, s'il pouvait m'en créer un. Il commençai par me demander :

- Pourquoi, personne dans votre royaume n'a été contaminé par cette maladie !

- Euh... presque.
Je ne vous demande pas de me poser des questions inutiles, je vous demande un remède contre la peste !

- A vrai dire, il en existe un mais... il y en a à peine assez pour une seule personne et on attend de pouvoir recréer cet antidote...
Oh, non, je vous dis une bêtise, j'ai deux flacons, vous pouvez en utiliser un des deux !

- Pas moi ! Je ne suis pas malade ! dis-je en toussant.

- Bon, dans tous les cas, la personne contaminée, qui n'est pas vous, peut utiliser l'antidote. *Je suis sure que c'est elle mais elle ne veut surement pas le dire; c'est compréhensible !*

- Bien, remettez la moi, s'il vous plait.

- Tenez

Je partis dans ma chambre avec l'antidote, le bus puis me sentis peu à peu reprendre des forces. J'étais guérrie !
*Si jamais je recroise la jeune fille / louve, je la couvrirai d'or et lui proposerai une place importante dans mon royaume.*


Spoiler:
 

Je précise, ce n'est pas moi qui l'ai dessinée et j'admire la personne qui a réalisé ce chef-d'oeuvre (Patrick Sobral). Et j'en suis très jalouse... zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Pseudo : Kahona
Messages : 73
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Sa te regarde ?!

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Dim 13 Mai - 10:35


Ryûk finit par me serrer la main d'un air amusé mais il ne dit rien. Bon, moi a cause de ce marché j'étais plutôt mal, merci beaucoup Heyden ! Il y eu ensuite un brève accrochage entre Ryûk et Kiona, où j'intervins pour repréciser que la potion était temporaire. Au bout d'un moment Ryûk prit la direction dans laquelle était partit le monstre, en me demandant si je venais. Mais il fint par se retourner et dire a Kiona :

-Bon, tu me fais de la pitié, sur le sable chaud de Muliba. Tu peux venir mais essaye de ne pas me gêner. Ou nous, je ne sais pas si vous vous aimez bien entre filles.

Je souris, il n'avais pas tout a fait tort sur ce point, je ne risquais pas de beaucoup apprécier Kion pour l'instant, du fait que c'était une jaguarienne. Il fit ensuite balancer son yo-yo devant Kiona pour la narguer. Je ne quittais pas le yo-yo des yeux, étant a moitié loup j'était une chasseuse et voir ce yo-yo passer juste devant moi réveillait mon instinct qui me criait d'attraper cet objet. Au bout d'un moment, Kiona, qui semblait exaspérée, lui dit :

- Je te fais pitié ! Tu oses dire ça à une future reine, je vais mourir en paix avec mon futur (si je survis encore un peu) royaume, ce sera toujours mieux que de mourir en la compagnie d'un garçon comme toi !

Oh, l'atmosphère devenait tendue... Au bout d'un moment quelque chose me percuta dans ces paroles, elle avait bien dit "futur reine" ?! Autrement dit c'était une princesse... Bon là c'est sur, on aurait eu du mal a s'entendre parce que j'ai un gros problème avec les personne de sang bleue, ou de sang royal si vous préférez. Il n'y en a que deux que j'aimais bien mais c'était parce qu'ils m'avaient sauvé la vie, bon Ok, ils m’ont mit en prison juste avant mais ils m’ont sauvés la vie. Bon, hem, je vous raconterez ma vie en détails plus tard, revenons à notre histoire. Au bout d'un moment Kiona refusa la proposition :

- Finalement, je ne vais peut-être pas rester avec vous, je n'ai pas envie de rester avec des personnes de rang social aussi bas.

Quoi ?! Je lui sauvais la vie et c'est comme ça qu'elle me remerciait. Je poussai un long grognement sourd. Puis elle se tourna vers moi et dit :

- Excuse moi d'être aussi méchante avec toi, je n'ai rien contre toi, mais plutôt contre ton ami, sur ce je vous laisse, j'espère bientôt te revoir.

*Et ben pas moi !* pensais-je. Elle avait beau s'excuser, j'étais beaucoup plus rancunière qu'elle ne le pensait. Puis elle partit, quand elle se fut suffisamment éloigné je dis à Heyden :

- Heyden, rappelle moi que la prochaine fois que je croise un jaguarian je le tue au lieu de l'aider.

Le faucon haussa les épaules et dit :

- Bah, elle c'est excusé au moins.

Je le regarda et dit en grognant :

- Mais je m'en moque de ses excuses ! As-tu la moindre idée du temps et des ingrédients qu'il m'a fallut pour faire cette potion !

Puis j'attrapai le girawa par la bride. Je ne voulais plus parler de ça. Je lançai a l'intention de Ryûk :

- Eh, le jeune ! Monte sur ce girawa, on va aller tuer ce monstre, j'ai besoin de me défouler. Et puis je ne veux pas encore sacrifier une de mes potions pour rien, on va empêcher cette bestiole de contaminer quelqu'un d'autre.

Le garçon me regarda un petit moment et demanda :

- Pourquoi veux-tu que je monte sur le girawa ?

Je lui répondis en soupirant :

- Parce que je doute que tu puisse maintenir la cadence de course d'un loup, a pied.

Quand Ryûk fut monté, Heyden demanda :

- Et tu penses que le girawa va y arriver ?

J'hochai la tête et dit en souriant :

- Oui, il suffit de le convaincre.

Le faucon comprit tout de suite, il partit se poser sur l'encolure du girawa et dit a Ryûk :

- Un conseil : accroche toi bien, le démarrage risque d'être brusque.

Puis il s'envola, je pris ma forme de louve. Sa me changeait de me retrouver a quatre pattes, je n'utilisai cette forme que pour me déplacer ou pour me détendre, il y avait cependant un petit problème. Je vous explique, sous forme humaine ou sous forme Werewolf j'ai déjà un instinct de loup bien développé alors imaginer quand je suis sous forme de loup. Bon, reprenons, après deux ou trois minutes durant lesquels je me roulai dans la poussière je me remis a quatre pattes. Je me dirigeai vers l'arrière du girawa et lui mordit la patte arrière, pas suffisamment fort pour le blesser mais assez pour le faire avancer. Je fis un bond en arrière tandis que la bête lançait un beuglement plaintif et donnait des coups de pattes dans le vide. Puis le girawa partit au triple galop, je fis un petit rire amusé et le suivis. Arrivé à la hauteur girawa je lançai à Ryûk :

- Alors, qu'est-ce que t'en pense ? Pas mal comme moyen de transport !

N'attendant pas vraiment de réponse je redoublai de vitesse, passant ensuite devant le girawa et dis :

- Allez, suis-moi maintenant, on va attaquer du monstre !

Après un certain moment, composé de course et de poses, pour que le girawa puisse se reposer et que je puisse chasser sous forme de loup, nous étions arrivé devant une grotte. Nul doute que c'était l'antre du monstre, sans rien dire j'entrai dans la grotte. Le sol était glissant, pour être honnête on aurait dit que quelqu'un avait vomit par terre, et j'avais du mal a tenir debout alors que j'étais toujours a quatre pattes. Finalement je dis à Ryûk :

- Puisque nous sommes malheureusement condamné a passer quelques heures voir quelques jours ensemble. Autant faire plus amples connaissance, alors, tu viens d'où, le jeune ?




Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclandesloups.creer-forums.fr/
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 53
Date d'inscription : 09/04/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Dim 13 Mai - 18:25


Entendant la question de Kahona, il descendit calmement du Girawa, encore paralysé. Il s’assit, pliant ses pieds jusqu’à son torse (Il avait des pieds plutôt longs) et posa ses mains sur ses genoux. Finalement, il dit :

Pas de problème. Après tout, nous n’avons rien d’autre à faire. Bon, déjà, je suis vexé de n’être monté sur ton dos à toi que celui du girawa. Dit-il d’un ton ironique. Je viens de je ne sais où. Tu vois, mes parents m’ont abandonnés, je pense. Et mes parents adoptifs sont morts. Je ne sais où j’habite. Je ne cherche même pas à le savoir. A quoi bon ?

Il prit un bref instant de pause, ne laissant pas Kahona répondre.

Je ne vais pas te retourner la question, par contre. Tu es sans doute né dans une grotte ou dans le pays des loups. En parlant de loup, il regarda alors Kahona de long en large, retransforme-toi en … humaine, si je puis le dire.

La transformation se fit, après tout, pourquoi rester en loup ? Elle est dans une grotte …

Ryûk regarda dehors, la nuit commençait à tomber, et quand la nuit tombe dans le désert, il fait plus tellement de chaud. Il décida alors de se changer, mais dans une grotte, il n’y a beaucoup de local … Se changer devant elle ? Après tout, ce n’est qu’un animal. Il se leva donc.


Bon, apparemment, Kiona t’as mis sur les favoris. Tu penses qu'elle va te mettre dans la zoo royale ?

Sur ces mots, il enleva sa chemise blanche, laissant à nue un corps plutôt bien bâti. Il fit un coup de tête, laissant replacer ses cheveux. Il marcha un peu, en rond. Il aimait bien la fraîcheur qui tapait sur son torse. C’est au troisième tour qui trébucha sur on ne sait quoi et tomba, face à Kahona. Il releva sa tête pour se retrouvez nez à nez, au sens propre de l’expression, à Kahona. Sans rougir, mais sentant de la gêne chez sa voisine d’en face, il se relevant laissant défiler son corps devant les yeux de Kahona. D’en haut, il regarda Kahona qui fuyait du regard.

-Je puais à ce point ? dit-il, tout en sachant la vraie raison de cette gêne.

-…

-Moins que ta forme de bête, non ?

S’en était trop. Elle se leva et gifla d’un coup Ryûk. Le choc fut grand. C’était l’une des rares instants où il ressentit la douleur. C’est bon, l’orbe rouge se forma sur sa main. Le Ryûk violent allait faire façe. Et même la louve ne pourrait faire quelque chose.

Ryûk attrapa d’un coup, la main de Kahona et la leva, et c’est là qu’il vit l’orbe rouge sur sa main … Son côté violent découvrit enfin la raison de sa haine et là … le vide.

Il tomba, inconscient. Sans rien comme haut.

Son Bon côté et son côté violent avaient fusionnés ! Maintenant, il agira avec son pouvoir, mais bien. Il n’était plus qu’un.

Il était Ryûk.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Pseudo : Kahona
Messages : 73
Date d'inscription : 06/04/2012
Age du joueur : 19
Localisation : Sa te regarde ?!

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Sam 19 Mai - 16:06


Je regardais Ryûk, encre ahurie. Depuis quand les humain s'évanouissaient pour rien. Je frotta la tête, qu'est-ce qu'on allait faire maintenant, et Heyden qu'a rien vu... Sa va être ma faute évidement... *Si on est pas dans les embrouilles, là...* pensais-je. Finalement je me tournait vers le faucon pour lui dire, il l'aurai rearqué tôt ou tard de toute façon. Je lui lançai :

- Dis Heyden, t'as déjà entendus parler d'évannouissement soudain chez les humains ?

Le faucon me regarda étonné avat de répondre :

- Euh... Non, pourquoi ?

Je me tournai vers Ryûk et dit :

- Tu devrais peut-être venir voir, alors.

Le faucon s'approcha, toujours perplexe. Puis, quand il vit Ryûk, il pialla et se retourna vers moi, plein de colère :

- Mais qu'est-ce que tu lui a fait !?

Je lui répondis tout aussi enervée :

- Mais rien du tout !

Le faucon observa le garçon un moment puis il dit :

- Bon, va chercher de l'eau, on va le réveiller.

Je lui tournai le dos et croisai les bras. Avant de lui répondre :

- Pas question qu'on gaspille de l'eau, vu ce qui nous reste ! T'as qu'a lui baver dessus ça fera l'affaire.

Le faucon fit un rire sarcastique avant de me lancer :

- Ah ah ah... Tu te crois drole ? Bon va au moins rejoindre l'oasis la plus proche pour chercher de l'eau. On en a vu une a l'allé.

J'hochai la tête et partis récuperer le seau sur le girawa. Oui, je sais qu'est-ce qu'on pouvait bien faire avec un seau en plein desert ? Honnetement j'en sais rien mais il était là. Je me transformai en loup et pris le seau entre mes crocs. Puis je repartis dans le desert, j'atteignis l'oasis très rapidement et fit demi-tour. A mon retour, Ryûk était toujours a terre. Je repris forme humaine et saisi le seau d'une main. Avant de balancer toute l'eau sur Ryûk qui se réveilla en sursaut. Je regardai Ryûk et lui dit moqueuse :

- Alors le jeune, on supporte pas le soleil ? J'espère que sa ne te dérange pas d'être mouillé pour dormir. En tout cas, pour l'instant c'est 1 a 0 pour la louve au niveau de la survie dans le desert.

Je partis vers le girawa et saisi une couverture avant de la lancer au garçon. Puis je lui dit :

- Va donc roupiller un coup, moi je monte la garde. Il faut bien que quelqu'un arrive a rester réveillé.

Puis je partis vers la sortie de la grotte. La nuit ne fut pas du tout agité, exepté les quelques cris d'animaux du desert. Je ne dormis pas de la nuit.




Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclandesloups.creer-forums.fr/
avatar

Rock Staaar !


Qui suis-je ?

Messages : 53
Date d'inscription : 09/04/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   Sam 2 Juin - 13:19


Ses paupières s’ouvrirent brusquement. Il était mouillé ! Réveil brutal mais efficace.

- Alors le jeune, on supporte pas le soleil ? J'espère que ça ne te dérange pas d'être mouillé pour dormir. En tout cas, pour l'instant c'est 1 à 0 pour la louve au niveau de la survie dans le désert.

La prochaine fois, fait comme dans les histoires. Embrasse moi pour me réveiller de mon llooong sommeil. C’est plus efficace que les sceaux d’eaux, non ? dit-il dans un ton totalement ironique en souriant. Il fit un coup de tête pour enlever les quelques gouttes qui pendouillaient sur les bouts de ses cheveux. Certes, tu as marqué un point. Et non, dormir mouillé ne me dérange pas, même s’il fait très froid dans un désert la nuit.

Il manqua de dire à Kahona la raison de son évanouissement. Il se leva en voyant l’humaine partir vers le girawa. Il prit d’un coup et d’une main, la couverture lancée.

- Va donc roupiller un coup, moi je monte la garde. Il faut bien que quelqu'un arrive à rester réveillé.

Cette remarque lui fit un sourire en coin. Bientôt, elle sortira bon nombre de vannes.
Puis, Ryûk vit Kahona partir à la sortie de la grotte. Il mettra la couverture dans son sac et s’adossa aux parois de la sortie de la grotte, tout calmement. En regardant la belle boule lumineuse qu’est la lune, il lança à Kahona d’un ton indifférent :

Je ne m’évanouis pas quand je suis fatigué. J’avais l’air fatigué au fait ? Bien sûr que non ! J’étais sur un girawa qui partait à toute allure parce qu’une louve-humaine qui a des antidotes temporaires contre la peste avec un faucon qui parle lui a mordu à la jambe. La seule personne qui doit être fatigué, c’est peut-être mon arrière-train ...
Il lança un petit ricanement yeux fermés.

Ensuite, tu as peut-être pu voir ce que j’ai sur la main, non ? L’orbe rouge, là … Tu sais quand on a fait notre p’tite rencontre et que je t’ai plaqué contre le seul palmier de l’oasis ? C’était mon côté violent. C’était l’orbe. Une fusion des deux esprits m’ont fait évanouir. Quoi de plus logique ?

Un petit blanc de 2mn se fit remarquer …Kahona le coupa.

Je pense qu’un exemple serait de mieux, non ?

Soit. Mais je ne sais pas que peux faire mon côté violent …

Apportez à manger ? dit-elle en ricanant.

Essayons ! Même si Ryûk savait que Kahona ironisait, il ne pût s’empêcher d’essayer. Il ferma les yeux et serra ses dents. Un orbe sortit de sa main. Comme greffé. Il plaça sa bouche près de cette orbe, et avec un regard interrogatif, il dit :

Apporte-moi à manger. Pas de loups, s’il te plaît.

Rien ne se passa.

Une seconde, deux secondes.

Tu vois bien que ça ne marche pas …

Côté violent … Tu penses qu’il tue ?

Il n’attendra pas la réponse de la jeune fille et dit, encore la tête rapproché de l’orbe

Tue-moi de la bouffe. Pas de loup, hein.

Rien. Toujours rien. Dit-d’un ton énervé et violent.

Tue !! hurla t-il.

Alors des tentacules sortirent de l’orbe, projetant Ryûk, tête première sur la paroi de la grotte. Les tentacules partirent sur le girawa qui l’étouffèrent jusqu’au tomber au sol, raide mort. Puis, les tentacules reviendront jusqu’à l’orbe, jusqu’à disparaitre.

Oh God.

Kahona ne fit pas attention à cette remarque et courut vers le girawa vérifier s’il est encore en vie. Une réponse négative sortit de sa bouche. Pour ironiser le tout, Ryûk sortit un :

Tu penses que je peux le faire cuire ?

Il regarda une dernière fois l’orbe. L’eau n’était plus présente sur son corps nu. Il sortit alors la couverture qu’il enroula comme haut. Puis il partit, et dos à Kahona, il proposa :

Bon, j’te laisse le bouffer. Tu aimes la viande, j’me trompe ? Moi, j’vais me coucher comme tu me l’ a si gentiment proposée. Et puis … Cette grotte me met mal à l’aise … On repartira chercher le monstre demain.
Sur ce, il s’assit adossé contre le mur de la grotte et ferma ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Qui suis-je ?


EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Alerte à Muliba [Kahona, Nightrun & Riûk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [REQUETE] Application football avec alerte en push
» Connaissez-vous GOOGLE ALERTE ?
» [RESOLU] dissocier alerte SMS des mails (Outlook en push) [SANS SOLUTION]
» Alerte à Malibu [Wendie Sanders]
» alerte enlèvement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malédiction Jovénia :: 
Le monde d'Alysia
 :: TERRES DESERTES :: Désert de Muliba
-