Tu es fan de la BD Les Légendaires ? Alors tu te trouves sur le bon forum !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans une ville bien agitée... [Libre.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Alysien


Qui suis-je ?

Messages : 10
Date d'inscription : 10/05/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Dans une ville bien agitée... [Libre.]   Mer 23 Mai - 13:09


Le soleil était encore bien haut au dessus de la cité de Larbos et resterait au zénith pendant encore une bonne heure avant de repartir enfin à l'ouest, apportant avec sa descente les ombres que tant de gens cherchaient pour échapper à la chaleur presque caniculaire qui emplissait la ville. Il n'avait pas plu pendant plus de deux semaines, et la température élevée commençait à se faire ressentir tandis que les réserves d'eau de la ville se désemplissaient lentement mais surement. Bien sur, pas un seul nuage n'avait daigné obscurcir ne serait-ce qu'un petit peu le ciel, laissant une parfaite immensité bleu au dessus de la ville. Cela n'empêchait cependant pas les gens de se masser dans les rues, et nombreux étaient ceux à se presser pour se rendre au travail, rentrer chez eux ou bien faire leurs courses... Mais personne ne s'attardait longtemps dehors car le soleil tapait fort et une insolation était vite arrivée, c'est pourquoi les auberges et tavernes étaient toutes bondées de personnes désireuses de se désaltérer pour contrer la chaleur. Inutile de dire que le brouhaha qui s'échappait de ces bâtiments était difficilement supportable pour qui n'était pas habitué à la ville.
C'était le cas d'Hulusi qui avait naïvement pensé que se rendre dans une taverne pour écouter discrètement les conversations des gens à la recherche de rumeurs concernant le cristal qu'il cherchait était une bonne idée. Mais le bruit ambiant était une véritable cacophonie pour le garçon qui avait pourtant passé très longtemps à vivre au milieu d'une ville de démons capables de faire bien plus de bruits qu'un simple humain, et il avait du se "réfugier" sur une table située à une extrémité de la taverne pour échapper autant qu'il pouvait au boucan qui emplissait le bâtiment. (Et de toute manière, c'était la seule table de libre, les autres étant toutes occupées.) Il serait bien sorti, mais sa quête méritait quelques sacrifices et il n'avait de toute manière aucune piste pour commencer, l'artefact qu'il cherchait étant perdu depuis plus d'un siècle. Et puis il lui fallait avouer que la chaleur extérieur lui pesait également, et sa lourde cape ne l'aidait pas franchement à ce niveau là. Heureusement, une fois sa cape posée sur le dossier de sa chaise il s'était senti plus à l'aise dans ses habits magiques et avait pu commencer à se détendre... autant qu'il pouvait. Quelques personnes avaient tenté de venir s'asseoir à sa table, probablement persuadés à cause son air enfantin et naïf qu'ils pouvaient le convaincre d'offrir une boisson ou autre, mais il les avait proprement envoyé balader. Il ne désirait pas de compagnie, et seul le serveur fut le bienvenu à sa table quand il lui apporta la chope de bière qu'il avait commandé. Hulusi n'avait jamais bu de bière de sa vie, mais il en avait tant entendu parler qu'il n'avait pas pu s'empêcher de vouloir essayer. Portant la chope à ses lèvres, il avala avec hésitation une gorgée et reposa aussitôt la chope tandis qu'un goût amer envahissait sa bouche et lui donna la nausée quand il avala avec difficulté la seule gorgée qu'il avait pris... L'alcool ne lui plaisait apparemment pas.

Hulusi regarda avec attention autour de lui, tentant de comprendre ce que disaient les gens, mais il lui était en fait impossible de comprendre de quoi il parlait tant le bruit des conversations était fort. Le voyageur qu'il était croisa les bras avec dépit et se retourna lentement pour regarder le mur derrière lui, en désespoir de cause... C'était un mur blanc légèrement tâché de graisse par endroit où se trouvait une simple affiche représentant un soldat en armure bleue, et dessous était écrit "Rejoignez les Faucons d'Argent !". Ben voyons. De ce qu'il en avait vu, ces gens là étaient plus une milice privée au service du roi qu'un réel groupe œuvrant contre le crime, et la recrudescence du nombre de bandits dont il avait vaguement entendu parler autour de lui tendait à lui donner raison. De son avis, il fallait vraiment avoir un problème pour rejoindre une telle bande de clowns en armure.

- Rejoignez les faucons d'argent, hein ? Quelle idiotie. Rien de bien ne peut sortir d'un groupe mené par des agités pareils.


Et il tendit alors lentement le bras pour arracher l'affiche avant de la rouler en boule et de l'envoyer devant lui, au mépris des regards. De toute manière, ce n'était pas comme si qui que ce soit s'intéressait à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alysien


Qui suis-je ?

Pseudo : Ambroisia
Messages : 11
Date d'inscription : 19/10/2012

EN SAVOIR PLUS ?

MessageSujet: Re: Dans une ville bien agitée... [Libre.]   Ven 30 Nov - 16:14


La chaleur devenait insupportable et ne m'aidait pas beaucoup pour travailler. Les gens étaient pressés d'aller dans un endroit frais, même si c'était pour y travailler. Personne ne s'arrêtait pour discuter des derniers potins et se faire voler sa bourse et autres objets de valeur sans s'en apercevoir. Même moi je ne traînais pas. Je cherchais de l'ombre et quelque chose pour me désaltérer. J'avais l'impression que ma peau devenait des cendres et que j'allais mourir d'un instant à l'autre. C'est alors que j'entendis des cris. Des voix puissantes et fortes qui venaient de l'intérieur. Un e taverne. AZvec un peu de chance, j'allais pouvoir rester à l'ombre, voler des ges et boire. Le rêve. J'ouvris délicatement la porte en tâchant de ne pas la faire grincer, et m'avançai. Aucune table n'était libre. Celle du fond n'était occupé qu par un jeune homme, mais à voir comment il renvoyait les gens, je me dis qu'il valait mieux que je reste debout. Et puis, de toute façon, faire le pickpocket en restant assise, c'est bien difficile. Je m'adossais au mure du fond, dans l'ombre, pour profiter de ce frais relatif. Mes yeux restèrent rivés sur le jeune homme, toujours seul, et qui avait l'air de vouloir le rester. Il m’intriguait. Les gens normaux e refusent jamais de la compagnie, faire de nouvelles rencontres. Mis à part les gens qui sortent du lot, résolus, les pions et les voleurs. Quoique pour être voleur, il ne faut pas avoir peur de s'approcher des gens pour leur dérober ce qu'ils ont de plus précieux. Le garçon du fond proféra quelques mots que j'entendis malgré le brouhaha et qui me firent sourire légèrement.

- Rejoignez les faucons d'argent, hein ? Quelle idiotie. Rien de bien ne peut sortir d'un groupe mené par des agités pareils.

Il tendit la main et arracha l'affiche, après avoir vérifié que personne - de visible- ne le regardait. C'est le moment que je choisis pour sortir de l'ombre, quitte à lui faire une belle frayeur.

-Ils sont incapables d'arrêter une voleuse, alors ils ne risquent pas de mettre un criminel derrière les barreaux.

Je repoussai une mèche brune qui n'était pas assez longue pour entrer dans ma tresse. Je m'approchai d'un pas décidé mais lent du jeune homme. Mon poignard pesait lourd sous ma cape, mais je ne pouvais pas décemment tuer quelqu'un devant tant de monde. Déjà que tuer quelqu'un, je n'y arrivais pas, alors ce n'était pas pour le faire dans ne taverne. Mon poignard me servait à chasser et à me défendre. Crocheter les serrures, par la même occasion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dans une ville bien agitée... [Libre.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Côté, Jacques] Dans le quartier des agités
» 6C du mois: Les six compagnons dans la ville rose
» SEULS DANS LA VILLE ENTRE 9H ET 10H30 de Yves Grevet
» Des flics hors du commun dans une ville pas comme les autres : Detroit 1-8-7
» Appel à communiquer - La sculpture dans la ville - ARSET - Colloque du 8 juin 2012 à Tours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malédiction Jovénia :: 
Le monde d'Alysia
 :: PAYS D'ALYSIA :: Larbos
-